Japon, Maïko et Pokémon

Si je m’appelle Aya, c’est à cause d’une japonaise venue chez mes parents un an avant ma naissance. Lorsque ma famille se décida à donner un nom à cet embryon d’existence qui grandissait dans le ventre de ma mère, ils choisirent de m’appeler comme cette jeune fille du Soleil Levant. Ils l’avaient beaucoup aimée, et gardèrent contact avec elle longtemps après son départ. Ca ne faisait aucun doute, viendrait un jour le temps où nous irions voir Aya chez elle, à Yokohama. Continuer de lire Japon, Maïko et Pokémon