Musiques arabes, soleil écrasant et road-trip

Maroc, année 2002. A cette époque, je faisais partie d’une association nommée Arpèges. On pouvait y pratiquer le théâtre, et surtout apprendre un instrument. J’y ai appris le piano pendant quatorze ans, et suis montée sur scène chaque année, depuis mes six ans. Cette année-là, nous avions commencé un projet de partage culturel avec des musiciens marocains. Nous les avons accueillis à Rennes, eux et leurs familles, pour leur faire découvrir notre musique et eux la leur. Et en 2002, ce fut notre tour d’aller les voir. Continuer de lire Musiques arabes, soleil écrasant et road-trip

Educ spé’ – Récits de terrain #9

Educatrice spécialisée. Mon métier. Sujet à la fois de critiques et d’idées reçues, et finalement méconnu. On nous imagine altruistes, atteints d’un syndrome de super héros, on comprend mal à la fois la violence et la beauté de ces petits moments qui font notre journée de travail. C’est quoi être éduc? Continuer de lire Educ spé’ – Récits de terrain #9

The Mitchi Bitchi Bar – où alcoolisme, années 30 et swing font bon ménage

C’est alors que l’été se rapproche doucement que je viens vous proposer un petit voyage dans le temps. Je ne pense pas me tromper en affirmant que certains d’entre vous ont pour habitude d’écumer les festivals l’été, alors pour vous accompagner doucement vers ces torrents de soleil, d’alcool et de musique, permettez moi de vous faire partager une de mes découvertes de festival. Ô lecteurs exigeants et autres afficionados de la science infuse culturelle, c’est à vous que je m’adresse : fermez tous vos gueules, j’ai quelque chose à vous raconter. Continuer de lire The Mitchi Bitchi Bar – où alcoolisme, années 30 et swing font bon ménage

Waste – micronouvelle

C’est alors que la petite fille commença à s’effacer. Pendant que l’humanité courait, fuyait à la vitesse d’un crochet du droit, elle s’atténuait à la manière d’un morceau qui se termine. La fille de rien s’en allait sans mot dire, sans giclée de sang, sans teint blafard. Elle s’effilochait comme une erreur dans un texte qu’on effacerait à la gomme.
Peu à peu, elle part, sans faire un geste.
Et bientôt on ne la voit plus. Continuer de lire Waste – micronouvelle