Once I was a teenager – Maxwell

Maxwell – Et toi Jake, t’as la réponse aux questions qui m’empêchaient de dormir ? T’as un baume à la solitude, à l’abstinence sexuelle forcée par l’isolem social, à tous leurs putains de complexes psychanalytiques à la con? T’as une solution pour devenir un homme, un vrai ? (Pensif) Tu seras un homme, mon fils… Continuer de lire Once I was a teenager – Maxwell

Journal des émotions : l’importance du lâcher prise

Comme beaucoup de gens, j’ai longtemps vécu dans le passé, ou dans le futur. Soit dans la nostalgie et l’anticipation, d’un point de vue positif, soit dans le regret et l’attente, d’un point de vue négatif. Et pendant longtemps j’ai entendu cette affirmation, sans arriver à la concevoir réellement : il est important de savoir lâcher prise. Continuer de lire Journal des émotions : l’importance du lâcher prise

Lettre à mon ex

Non, ce n’est pas une lettre d’excuse. Ni une lettre d’insultes. Encore moins une lettre d’amour. Manquerait plus que ça. Je ne regrette pas une seconde de t’avoir quitté, et je suis bien plus heureuse aujourd’hui que je ne l’étais hier.Une lettre d’adieu, peut-être. Oui, c’est ça. Une lettre pour tirer un trait sur le mal, garder en mémoire le bien, et conclure quelque chose. C’est de ça dont j’ai besoin. En l’absence de possibilité de te parler, et d’être entendue. Continuer de lire Lettre à mon ex

Once I was a teenager – Diablogues

Les lumières de la Ville répandaient leur aura jaunâtre et souffreteuse sur le macadam. L’heure était tardive. La nuit était tombée, et avec elle s’était éteint le tumulte anxieux de la Métropole. La rue s’était nimbée d’un vacarme inaudible de klaxons, de moteurs en marche et d’éclats de voix lointains. L’ensemble évoquerait presque les appels de divinités étranges, inhumaines. Seules subsistaient les ombres des maisons individuelles, épiant les pas des noctambules telles des entités surnaturelles. Le silence des trottoirs pesait comme une chape de plomb, rimant avec la solitude des réverbères fatigués. Continuer de lire Once I was a teenager – Diablogues

Waste – micronouvelle

C’est alors que la petite fille commença à s’effacer. Pendant que l’humanité courait, fuyait à la vitesse d’un crochet du droit, elle s’atténuait à la manière d’un morceau qui se termine. La fille de rien s’en allait sans mot dire, sans giclée de sang, sans teint blafard. Elle s’effilochait comme une erreur dans un texte qu’on effacerait à la gomme.
Peu à peu, elle part, sans faire un geste.
Et bientôt on ne la voit plus. Continuer de lire Waste – micronouvelle

Once I was a teenager – Vous n’êtes pas un flocon de neige.

C’est quand on m’a appelée que j’ai réalisé que je ne savais pas voler, et que toi, tu t’en allais. J’ai secoué la tête, regardé autour de moi. Mes pieds ancrés dans la terre se sont fait de nouveau ressentir. L’effet de l’alcool, de la weed et de la MDMA sont remontés. Comme le son d’une diphonie qu’on augmente. Alors, j’ai croisé le regard d’un grand mec aux cheveux longs, aux yeux noirs et sombres à la fois.
Et alors j’ai souri. J’ai ri.
Et alors j’ai avalé une gorgée de gin. Et une autre de rhum.
Et alors j’ai renoncé. Continuer de lire Once I was a teenager – Vous n’êtes pas un flocon de neige.

Apple – Nouvelle

Ma solitude, organisée sous la forme d’un suppositoire à taille phallique, me pesait autant qu’à Atlas son fardeau. Mais je continuais pourtant de payer 9€ toutes les semaines, avec de nouveaux espoirs artificiels chaque week-end.
Malgré tout, la vie peut se changer en boîte de Pandore. Et parfois, elle se charge de te le prouver. Ma corde, elle s’appelait Nathaniel. Un couillon attachant d’un mètre quatre-vingt qui chantait comme l’aube salvatrice soulage les peurs nocturnes. Continuer de lire Apple – Nouvelle

Once I was a teenager – Entrée en scène

Ca y est, tu ne penses plus à rien. C’est dans ces moments-là que tu te sens le plus proche de toi-même. Tu comprends, à chaque fois, pendant ces infimes secondes, que tu es faite pour cela. Faire partie de ce monde, celui du jeu. Répéter inlassablement en recherchant la perfection, avoir le trac, jouer, jouer, jouer, jouer… Continuer de lire Once I was a teenager – Entrée en scène

Adolescence, jeux vidéos et psychanalyse : to play or not to play ?

J’ai découvert Morrowind par hasard, en flânant à Virgin. J’avais 13 ans. Mes parents, en bons représentants d’une morale bien assise sur ses principes, ont toujours associé les jeux vidéo à la violence. Et comme toute bonne adolescente, je m’attachais à transgresser ces idées pré-établies avec application. Cet après midi-là, j’avais séché le collège avec le projet de m’acheter un jeu. Et c’est sur l’étal de jeux soldés que par hasard, la jaquette de Morrowind m’interpella. Ce n’était pas mon premier jeu, mais il restera le premier qui m’a réellement marquée. Continuer de lire Adolescence, jeux vidéos et psychanalyse : to play or not to play ?

Mood 30/11/2015 – Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Je ne sais comment trouver ce qui me satisfera. Je ne sais comment extirper cette arachnée de mes intestins. J’espère que je trouverai. Parce qu’alors, la vie vaudra réellement la peine d’être vécue. Et qu’alors Elle deviendra cet Ange terrestre à jamais sur mon épaule droite. En attendant je rêve, je vis, j’envisage, les yeux éblouis et hallucinés fixant l’étoile du matin qui naît. Continuer de lire Mood 30/11/2015 – Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.